Billets de parentsengages94

Les parents délégués dans l'école...bilan

La première fois qu'on a lu l'étude de Georges Fotinos " Face à face entre confiance et méfiance - lycée,collège et parents d'élèves", on a failli s'énerver parce qu'on l'a trouvée ( l'étude, pas G Fotinos, qu'on ne connaît pas...) injuste et méchante pour les délégués de parents. Il faut vous dire que ce n'est pas facile d'être délégué de parent, qu'on ne sait pas trop à quoi on sert, que personne ne nous attend......et qu'en général on a autre chose à faire que de prendre des jours de congés pour assister à des réunions de parents d'élèves.....Et puis on l'a relue ( l'étude)....c'est vous dire comme on est motivé.....et on a revu notre position....

Attention aux allergiques aux chiffres...

Quand on demande aux personnels de direction des lycées/collèges ( proviseurs et principaux) des lycées d'enseignement général et technologique, ils disent :

  • dans plus de 90% des cas, que les relations avec les délégués de parents sont agréables et efficaces ......tout de même on essaie!!!
  • à  72% ( tombant à 63% en moyenne sur tous les lycées/collèges...), qu'ils jouent bien leur rôle de relais auprès des parents .....on essaie aussi...
  • à 54% ( montant à 66% en moyenne sur tous les lycées/collèges....), qu'ils ne sont pas représentatifs de l'ensemble des parents.....ouille, on serait donc atypique....
  • à 53% ( montant à 58% en moyenne sur tous les lycées/collèges....), qu'ils se préoccupent essentiellement de leurs enfants.....et pas de ceux des autres.....avis confirmé aussi par des enseignants.....non seulement atypique mais aussi égoistes....

Ensuite quand on regarde la participation effective des délégués de parents aux instances des établissements scolaires.....en gros est-ce qu'ils bossent...., on voit que, dans les lycées d'enseignement général et technologique:

  • dans 95% des cas, les délégués de parents sont présents à plus de la moitié des conseils d'administration ( dans 53% des cas, ils sont présents à tous les conseils).....dans les lycées pro, ces taux tombent respectivement à 56% et 16%....
  • dans 88% des cas, les délégués de parents sont présents à plus d'1 conseil de classe sur 2 ( dans 13% des cas, ils sont présents à tous les conseils).....en pro, les taux tombent respectivement à 12% et 1%....

Donc en résumé, le délégué de parent est un bosseur atypique et égoiste .....d'accord, on caricature.....

Portrait de délégué de parent pris sur le vif......

Fotolia 64015422 xs

 

L'étude nuance le constat tout de même en proposant des pistes d'explication. Le délégué de parent est atypique, parce qu'il est plus facile, pour participer aux instances, de connaître les codes de langage avec les enseignants, d'avoir une culture partagée. Le parent d'élève est moins présent en pro parce qu'il n'est pas toujours facile de s'adapter aux horaires de présence aux instances. 

Parents et enseignants en prennent aussi pour leur grade, rassurez-vous: 54% des parents ne lisent pas les informations de leur collège/lycée, 20% seulement votent pour élire les délégués de parents (....c'est peut-être pour le cela que le délégué de parent n'est pas très représentatif....) et 30% des enseignants n'informent pas les parents sur les progrès et difficultés des élèves....

Donc en bref il y a du travail !

Pour télécharger l'étude gratuitement https://www.casden.fr/content/download/428386/.../Relations+Parents+Lycee+Coll.pdf En cache

 

 

 

 

 

Mais qui sont les parents....?

Même si chacun d'entre nous souhaite le meilleur scolairement pour nos enfants, nous n'avons pas les mêmes représentations et attentes vis-à-vis de l'école....

Une recherche passionnante de Cléopatre Montandon, publiée dans la revue "Lien social et Politiques" n°35, nous dresse une typologie des comportements des parents. L'étude est un peu ancienne mais de ce que nous avons pu constater via notre expérience de parents délégués, elle nous paraît être toujours d'actualité. Elle insiste sur le fait qu'il n'y a pas de parents démissionnaires.....Un petit résumé à notre façon....

Segmentation parents

Pour l'article entier, http://www.erudit.org/revue/lsp/1996/v/n35/005192ar.pdf

Plus de confiance et de coopération pour une meilleure école

En France, l’enseignant doit être écouté en silence, la communication entre élèves est un parasite.

D’autres pays ont une conception différente. Ils mettent l’accent sur un enseignement où les élèves travaillent en groupe, réalisent des projets communs et où ce sont plutôt les élèves qui posent les questions aux professeurs. Notre école n’arrive pas à créer suffisamment de lien social. Elle est devenue un milieu anxiogène, une machine à trier, à classer et à diviser. Le tout pour des résultats médiocres et un creusement des inégalités.

Au-delà de l'école, le mal-être est général en France. Il se manifeste par des états de stress, des dépressions, une consommation d'anxiolytique et même des suicides beaucoup plus fréquents que dans la plupart des autres pays. Depuis l'après-guerre, la hausse considérable de notre niveau de vie ne s'est pas accompagnée d'une amélioration significative du bien-être. Ce n'est pas véritablement une surprise : des informations, disséquées par des milliers de chercheurs, de toutes disciplines, de tous pays, révèlent que le bien-être dépend avant tout de la qualité du lien social. La défiance est au cœur de notre mal. Nous souffrons d'un manque de coopération et de réciprocité. 

Il faut lire ce livre.....ou au moins le site Web très bien fait

http://www.sciencespo.fr/lafabriquedelaconfiance/

 

Le stress des parents....

Quelques chiffres.....

  • 59% des parents trouvent que les devoirs à la maison sont des moments de conflit..
  • 52% sont stressés par la réussite scolaire de leurs enfants
  • 2 Mds € sont dépensés chaque année dans le commerce scolaire, record européen .....un lien avec notre record de consommation de psychotropes ?

Des constats.....des parents très diplômés qui poussent toujours plus leurs enfants et des parents des quartiers défavorisés tellement convaincus du déterminisme social qu'ils ne poussent même plus la porte de l'école.

et une hypothèse: l'antidote au stress serait la confiance en soi. Les parents devraient reprendre confiance en eux.....et plus largement  "que les professeurs reprennent confiance en l’institution pour que l’on puisse ensuite renouer le dialogue entre parents et professeurs " 

Un article passionnant

http://www.scienceshumaines.com/la-nevrose-scolaire-des-parents_fr_29248.html

Qu'est ce qu'un bon prof?

Lors du colloque conclusif « Scénarios pour une nouvelle école » organisé le 23 juin 2016, suite à deux années de réflexion du séminaire « École et République » du Collège des Bernardins, Philippe Watrelot nous explique ce que doit être selon lui le "bon prof" de demain....et nous on espère pour nos enfants que ce "demain " n'est pas dans trop longtemps.

P Watrelot est professeur agrégé de Sciences économiques et sociales et Professeur en temps partagé à l’ESPÉ ( école de formation des professeurs) de Paris.

Selon lui, l'enseignant doit "faire apprendre" ( et pas seulement transmettre..), "faire la classe" ( savoir gérer une classe...), "faire équipe" ( car on n'enseigne plus seul...), "faire alliance" ( notamment avec les parents ou les associations de parents...) et "faire évoluer sa pratique" ( car on n'est jamais formé une fois pour toute...)

Un article qui donne envie de devenir enseignant.....

 

http://theconversation.com/ecole-et-republique-cinq-faire-au-feu-6-61705

Ouverture du site

Et voilà on vient de commencer....On est plein d'enthousiasme....On espère que vous aimerez 

×